Facebook : Like Wars

     Est-ce que ça vous est déjà arrivé de vous ennuyer au point de faire dérouler votre mur facebook, de vous dire que c’est inintéressant mais de réactualiser quand même ? En effet on est beaucoup à être dépendant de ce réseau social tout en le critiquant d’arrache pied.

Le nouvel espoir de la communication 

     Facebook est utile ça personne ne va le nier : on peut discuter avec plusieurs personnes, créer des événements (ça permet leurs diffusion ect…). On peut afficher où l’on est, etc… Ce qui c’est récemment trouvé utile pendant les attentats mais cette publication de nos vies devient de plus en plus marquée. Il permet de partager comme une vie virtuel, comme une projection de nous. Maintenant avec facebook, on voit des gens partager ce qu’ils n’auraient jamais partagés publiquement, comme par exemple des photos du repas qu’ils ont fait etc…

L’image contre-attaque

     C’est ainsi que l’image que l’on projette de nous deviens le problème sur facebook : elle est artificiel, n’importe qui peut donc se créer une fausse image. C’est ainsi que facebook devient anxiogène, chacun veut avoir le plus de like. Le principe de facebook devient montrer qu’on est heureux. Les gens vont se montrer au parc d’attraction, chez des amis etc.. Je trouve ça dommage que facebook devienne une vitrine alors que tout le monde pourrait l’utiliser pour partager du contenue comme des musiques, des films, événements par exemple. Parce qu’on va se l’avouer, lorsque quelqu’un publie une photo de lui à la plage maintenant c’est tellement banale que tout le monde s’en fou.

Le retour de la pensée conformée

     Facebook est comme une société dans notre ordinateur, le problème c’est que notre relation avec les autres sont tronqués. Nous sommes protégés derrière un bouclier qui agit comme un filtre de notre personnalité. Ainsi les gens sur facebook ne vont pas chercher à montrer un désaccord avec un proche tandis qu’avec des personnes qu’ils apprécient peu,  ils vont plus s’emporter que dans la réalité. Il faut faire attention à ne pas tomber dans le communautarisme en voulant se conforter dans ses idées.

     Facebook n’est pas quelque chose de néfaste, il est vraiment utile. Mais comme tous les outils, il faut toujours réfléchir sur comment les utiliser.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s