Disney, les clichés et l’enfant

     Lorsqu’on parle d’enfance, il y a toujours un moment où on arrive à parler de Disney, plus précisément des classiques d’animations. Cela est bien normal car qu’on le veuille ou non, ces films nous construisent et nous inculquent des valeurs dans une période charnière de notre développement psychologique. Je vais analyser dans cet article les clichées et stéréotypes que nous transmettent, sûrement par erreur, les classiques d’animation Disney.

L’autre est mauvais

     Même des héros tel que Aladdin restent basés sur un physique occidental (en l’occurrence Tom Cruise). Le gentil héros chez Disney est toujours le musculeux et beau personnage, un symbole chez Disney. Prenons l’exemple d’Hercule, très éloigné du mythe originel, le personnage d’Hadès a le teint pâle, bleuté tandis que Zeus a des pectoraux saillants.

     D’ailleurs les antagonistes sont souvent la marque d’un racisme et d’un sexisme sous-jacent. Par exemple : Scar, le méchant du Roi lion qui est, de façon opposée à Mufasa, très efféminé. Il est aussi le seul lion brun.

     On peut cependant noter une volonté de changement dans les dernières productions Disney : dans Tangled on note la chanson consacrée aux rêves des vilains allant à l’encontre des clichés de la virilité (devenir décorateur, aimer les licornes etc..). Il y a aussi Frozen où le beau prince est en réalité un sombre conn**d.

Un ethnocentrisme marqué

     L’avantage avec les films, c’est qu’on peut voyager et faire voyager les autres. Malheureusement chez Disney, lorsqu’on voyage, on voyage souvent chez nous. Où plutôt dans nos stéréotypes. Pour ne pas choquer ou pour que le spectateur s’identifie plus facilement, les mondes que présente Disney restent déjà ancrés dans la psyché collective occidentale à défaut de représenter la réalité. Par exemple, dans Mulan, le film prend place en chine, pourtant l’armure du père se rapproche plus d’une armure de samouraï, armure japonaise donc..

     Je pense aussi à Hercule dont la représentation d’une Grèce antique est biaisée et calquée sur l’idée collective. D’ailleurs Hercule est un nom romain et Zeus Grec. Diney a surement fait cette erreur car Hercule est plus connu qu’Héraclès et Zeus que Jupiter.

     Il existe aussi des classiques d’animation Disney se déroulant en Europe remplis de clichés (101 dalmatiens, Aristochats, et j’en passe).

Sexisme chez Disney

      »Chanter en travaillant », oui on connait la chanson, c’est bien de faire le ménage pendant que les hommes sont à la mine. On peut pardonner à Disney pour son 1er film et regarder les plus récentes productions. Tangled et Frozen ainsi que Wreck-it Ralph réussissent à éviter l’héroïne passive comme on le retrouvait dans les premières œuvres. Pourtant dans Les nouveaux Héros, le personnage de Honey présente beaucoup de clichés sexistes. Espérons que la lapine de Zootopia sera dans l’élan d’amélioration des quelques derniers films.

tangled_rapunzel_princess_dreams_tower_hd-wallpaper-388293

     Pour conclure, loin de moi l’idée de porter un message anti-Disney, mais plutôt d’avertir. Les Disney ont toujours fait rêver les enfants et cela pour le mieux. Mais il faut avoir conscience, pour mieux les combattre, que chacun de ces films propagent des valeurs, intentionnelles ou non.
Ce phénomène se retrouve dans tous les films américains basiques, mais Disney atteint les enfants ce qui est plus dangereux car ils n’ont aucun recul. Donc faites attention, ne laissez pas Disney éduquer seul votre enfant.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s